• fr
  • en
  • es

Le délirium café de Toulouse

Entre euphorie et gueule de bois

À Toulouse, on ne parle que de lui. Débarqué le 6 décembre 2017 en grande pompe au coeur de l’allée Jean-Jaurès, l’Eléphant Rose, emblème de la célèbre marque Délirium Tremens, a en effet pris possession d’un établissement de 750 m2 . Un palais de la bière établi sur 2 étages, qui a fédéré dès son ouverture 2400 personnes et affiche désormais de 1500 à 2700 entrées par soir.

Il faut dire que l’établissement tient toutes ses promesses. 5 0 0 bières en bouteille, 4 7 en pression, un choix démentiel qui en fait le prescripteur le plus important de tout l’Hexagone. « Si nous avons bien entendu vocation à vendre nos produits, notre volonté est également de développer la culture bière. Une ambition portée par tous les bars de la franchise comme le démontre le Délirium Café de Bruxelles, qui présente pour sa part 3 500 références », détaille Thomas Vion, le gérant de l’établissement toulousain, également propriétaire du Pery et du Verdon Café au sein de la Ville rose.

Outre la découverte de bières hors du commun et dans cette optique, la transmission de savoirs est donc également l’une des motivations du café. Aussi, ceux qui souhaitent se former à la zythologie peuvent s’y adonner accompagnés d’experts, lors d’après-midi consacrés à cette pratique. De quoi voir la vie en rose dans cet établissement au budget de 2 millions d’euros composé d’un bar de 3 0 mètres, de 3 salles principales, d’une cuisine ouverte, d’un large patio et d’un puits de jour donnant sur la cave à bières ! A moins que..